Passer au contenu principal
Expositions Virtuelles    Bibliothèques de l'ENS

« PLUS DE CRÉDITS, DE LOCAUX, DE MOYENS DE COLLABORER AVEC LES CHERCHEURS »

... De nouvelles générations s’efforcent actuellement de combler ce grand vide ainsi que celui produit par l’isolement de la dernière guerre. Nous ne cessons de demander pour elles plus de crédits, de locaux, de moyens de collaborer avec les chercheurs des autres pays, dans la confiance et l’amitié ...

Photographie d’Alfred Kastler avec Charles H. Townes.<br />

Alfred Kastler avec Charles H. Townes

Parmi les multiples activités d’Alfred Kastler, l’administration et le soutien à la recherche, à l’enseignement, à ses institutions et ses acteurs occupaient une place centrale. Que ce soit en tant que directeur de laboratoire, directeur de recherche ou membre de l’Académie des sciences, son engagement pour une recherche et un enseignement collaboratifs et de qualité était sans faille.

« Si la solidarité normalienne est un bien précieux, elle ne saurait dégénérer en esprit de caste. Nous avons été heureux d’accueillir chez nous hommes et femmes venus d’autres horizons : Marie-Anne Bouchiat qui s’est acquis dans l’équipe son titre de directeur de recherches et dont la présence témoigne de la liaison étroite entre Normale et Sèvres, Franck Laloë qui nous est venu de l’École Polytechnique, enfin professeurs et chercheurs étrangers qui à titre temporaire ont collaboré avec nous, parmi eux des noms illustres : Townes et Bloembergen des États-Unis, comme aussi Arnold Bloom, Carlov de Moscou, Novikov de Sibérie, Amed d’Azerbaidjan, Skalinski de Pologne, Gozzini d’Italie, Popescu de Roumanie, d’autres d’Allemagne Fédérale, de Belgique, des Pays-Bas et de Yougoslavie, et plus récemment deux collègues, Dallry et Meyer Bloom venus du Canada, et d’autres que je passe. »
Fonds Kastler, pièce 39308.

« La participation à des besognes d’enseignement ralentira le travail des chercheurs. Sans aucun doute. Mais elle permettra d’accélérer le travail de thèse des assistants. Et il n’est pas mauvais qu’un chercheur ait une corvée régulière. Dans l’activité de recherche, le facteur chance est important. Envisager la recherche pure sans l’angle du "rendement" serait dangereux. Mais dans toute vie de chercheur il y a des moments où "cela rend" et des moments où "cela ne rend pas". Les meilleurs ont tendance à se décourager. Il est bon d’avoir une corvée qui donne le sentiment d’une utilité sociale. Participer à former de futurs chercheurs est une activité aussi noble que de faire de la recherche. »
Fonds Kastler, pièce 39001.

« Ce caractère national des universités, repliées sur elles-mêmes, est encore à l’heure actuelle particulièrement accusé en France. Dans notre pays, un professeur d’Université est un fonctionnaire. Comme tout fonctionnaire appartenant à la fonction publique, une loi l’oblige à être citoyen français. Nos universités françaises se trouvent de ce fait dans l’impossibilité d’engager, à titre permanent, des enseignants étrangers. Voilà pourquoi, au moment de l’exode des universitaires allemands, lors de la prise de pouvoir du régime hitlérien, la France a très peu bénéficié d’un apport dont ont profité essentiellement les universités anglaises et américaines. »
« La collaboration internationale entre universités. La mobilité des enseignants et des chercheurs. »
Exposé fait à l’Université d’Aujourd’hui, Dubrovnik 1971. Fonds Kastler, pièce 38167.

« L’Université, par définition, en vertu de son nom, devrait être universelle, trop souvent, elle ne l’est pas, trop souvent elle est l’instrument de l’égoïsme national, sinon celui d’un égoïsme de caste. Il faut rétablir le sens original du mot "université" : institution universelle au service des hommes, institution dont le rôle doit être de former les cadres culturels, scientifiques et techniques, pour édifier et pour organiser la société humaine de demain. »
Alfred Kastler, « Pour un enseignement sans frontières ». Fonds Kastler, pièce 38012.

 



En tant que directeur de laboratoire et directeur de recherches

  • 1415 lettres : gestion du laboratoire (demandes de moyens, achat de matériel, conventions de recherche, demandes de postes), correspondance avec les chercheurs étrangers associés aux travaux du laboratoire.
  • 29 années d'archives de demandes de bourses, de promotions, de rapports de parrainage.

En tant que membre de l'Académie des sciences

  • 95 lettres et textes, discours, articles en faveur de l'enseignement et de la recherche.

En tant que personnalité publique engagée

  • Près de 20 textes d'articles, d'interviews pour défendre la recherche scientifique et ses moyens.

 

PIÈCES D'ARCHIVES NUMÉRISÉES

« PLUS DE CRÉDITS, DE LOCAUX, DE MOYENS DE COLLABORER AVEC LES CHERCHEURS »